Nos Boursiers

Sélection des projets de recherche
Home / Nos Boursiers / Docteur Pablo Ruiz

Pablo Ruiz

Qualifications:
Mechanical Engineering, Ecuador

Années bourse(s):
2023-2024: "Bourse Antoine d’Ansembourg"



La recherche en bref !



Le projet

Evaluation of gait kinetics and lower limb muscle MRI as a practical early outcome measure of muscle function in Duchenne Muscular Dystrophy: a possible new approach to evaluate the efficacy of gene replacement therapy.

Superviseurs du projet

Prof. MD, PhD Nicolas Deconinck

Laboratoire ou Hôpital la majeure partie du projet se déroule

Laboratory or Hospital where the main work will be performed: Laboratory of Neurophysiology and Movements Biomechanics (Faculté des Sciences de la Motricité, ULB)


Objectif du projet

The main objective is to compare the low limb joints angular moments and power generation obtained after data treatment of the locomotion movement captions recorded in a group of boys (5-8 years old) with Duchenne Muscular Dystrophy receiving a conventional DMD steroid therapy and in a group of boys of the same age, receiving the same conventional steroid therapy and also receiving a new AAV based microdystrophin gene replacement therapy (GRT) PF 0693992. This will serve to test the main hypothesis that hip kinetics will be adequate in young boys (5-8 years old) with DMD to monitor the impact of a new therapeutic drug, the AAV based microdystrophin gene replacement therapy. The secondary objective is to evaluate the correlation between hip kinetics parameters and muscle structure changes (MRI) over time in the same DMD population. This will serve to test the secondary hypothesis that quantitative MRI, looking at muscle structure, will be able to differentiate the impact of AAV based microdystrohin GRT in young boys (5-8 years old) with Duchenne Muscular Dystrophy.


Résumé

La dystrophie musculaire de Duchenne (DMD) est une maladie musculaire génétique grave qui affecte les garçons et qui est causée par le manque de dystrophine dans les muscles des patients. Il n'existe pas de traitement curatif efficace pour cette maladie mais plusieurs essais cliniques visant à remplacer la dystrophine dans le muscle via l'utilisation de virus modifiés non réplicatifs semblent très prometteurs pour contrôler les symptômes de la maladie. Les patients atteints de DMD commencent à ressentir des changements dans la structure musculaire qui affectent subtilement leur façon de bouger dès l'âge de 4 à 5 ans. À l'heure actuelle, les changements sont très faibles et difficiles à mesurer en termes de fonction globale (surtout chez ces jeunes enfants). L'analyse de la locomotion ou de la marche fait référence à la science et à la technologie qui s’occupe de la façon dont les humains se déplacent et est souvent utilisée pour aider à comprendre les problèmes de mouvement chez les patients atteints de différentes maladies. Ce projet est basé sur des techniques récemment publiées pour mesurer les forces autour des articulations des membres inférieurs et en particulier autour de la hanche, pendant la marche chez les patients atteints de DMD pour montrer que la mesure de ces forces au niveau de la hanche reflète des changements précoces musculaires qui accompagnent la progression de la maladie. C’est ainsi qu’avec ce mesure on s’attend à une évaluation objective des améliorations apportées par une approche de thérapie de remplacement génique utilisant un virus adéno-associé modifié contenant une cassette génique « microdystrophine » actuellement développée pour la DMD. Nous évaluerons également la stabilisation potentielle de la maladie en examinant le remplacement musculaire par de la graisse, ce qui est généralement observé chez les patients non traités, sur l'IRM musculaire. Nous organiserons concrètement la perfusion sécurisée du virus modifié à l'hôpital HUDERF Brugmann pour 10 patients DMD. Par la suite, nous proposerons à ces 10 patients de participer à une séance d'analyse de la marche à la fois au début et à la fin d'une période d'essai d'un an. En parallèle, nous mesurerons l'évolution de la marche chez 10 patients n'ayant pas reçu de thérapie de remplacement génique. Nous espérons pouvoir mesurer l'effet des modifications musculaires avec un médicament expérimental et comparer les résultats aux images IRM qui montreront les modifications de la structure musculaire au cours de l'essai. Enfin et plus généralement, nous visons à développer une plate-forme solide pour évaluer de nouvelles approches de thérapie génique chez les enfants souffrant de maladies neuromusculaires.


Découvrez comment faire >